Quand Carrie Bradshaw rencontre Don Drapper…

En ce moment, au travail, j’ai de longues heures devant moi (normal, je commence à 4h du matin et finit parfois à 2h…). J’en profite donc pour dévorer les pavés restés dans ma Pile à lire (qui fond à vue d’œil) durant l’année. Préparez-vous donc à n’avoir quasiment que des chroniques de livres de plus de 700 pages ces prochaines semaines.

9782253164272  Rien n’est trop beau retrace l’histoire de quatre jeunes femmes rêvant de conquérir la Grosse Pomme. Il y’à Caroline, dont le fiancé a préféré partir avec une autre et qui rêve de travailler dans l’édition, April, qui cherche désespérément l’homme idéal, Gregg, l’aspirante comédienne et Barbara, mère célibataire qui tente de conjuguer travail et vie de famille. Cela vous semble familier?

C’est normal. Mais Rien n’est trop beau a été écrit par Rona Jaffe en 1958 et a fait rêver de nombreuses femmes. En ces premières années d’émancipation de la femme, il est de bon goût de travailler en attendant de se marier. J’ai trouvé très intéressant de voir que les héroïnes disparaissaient également du livre en même temps qu’elles quittent leur travail de secrétaire. Les réflexions « machistes » (normales pour l’époque, machistes pour nous) prêtent à sourire mais permettent de mieux cerner le courage de ces femmes qui osent élever un enfant seule ou afficher leur envie de réussir professionnellement. J’ai également été touchée par le personnage de Gregg, décidée coûte que coûte à vivre son rêve de paillettes.

Dès le premier chapitre, nous sommes aimantées par la plume incroyablement moderne et dynamique de Rona Jaffe et les quelques 700 pages du roman se lisent très rapidement. Rien n’est trop beau, de la pré-chicklit à lire cet été!

10 réflexions sur “Quand Carrie Bradshaw rencontre Don Drapper…

    • gerer un standard à 4h du mat’, ça laisse le temps de lire quand il n’y à pas de problèmes. Je te garantis que quand je passe 11h à régler des soucis, je n’ai plus envie de lire en rentrant. Mais en ce moment, tout est plutot calme, alors croisons les doigts pour que ça continue…

laissez moi un p'tit mot!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s