Watch and learn

Comme le savent ceux qui me suivent via facebook, cela fait plus d’une semaine que je suis clouée chez moi, sur mon canapé avec mon gros chatounet suite à un pépin de santé. Je ne suis absolument pas patiente et je déteste ne rien faire, du coup il a fallut que je trouve de quoi m’occuper en restant assise. Avec la douleur, j’ai la concentration d’une pâquerette, impossible donc de me plonger dans un bon bouquin, et quand j’ai vu le programme télé de la journée, je me suis dit qu’il allait falloir que je fasse sans.

J’ai donc farfouillé sur internet et j’ai découvert sur youtube la magie des tutos. C’est d’habitude le genre de choses que je zappe de suite, mais cette fois ci, allez savoir pourquoi, je suis restée scotchée. Et de lien en lien, j’ai appris des trucs super intéressants. Sur youtube, les tutos que j’ai trouvé étaient principalement autour de la beauté ou des jeux vidéos. Comme je ne comprends rien à ces derniers, je me suis attachée à résoudre cette question philosophique ô combien cruciale: comment on fait pour se maquiller??? (en vrai, pas avec les doigts…).  Voilà ma sélection!

 

Tout d’abord, j’ai trouvé cette merveilleuse vidéo de MakeupAddict57 qui explique longuement les bases du maquillage du teint. Je partais de loin, il valait mieux commencer par les bases les plus évidentes…

Une fois que le teint a été bien compris, il a fallut que j’apprenne à faire un vrai trait de liner…

Ensuite, j’ai trouvé deux routines maquillage. L’une pour filles pressées par MakeupAddict57 et l’autre pour un maquillage du soir par Coline.

 

A ce stade là, j’ai bien entendu eu une brusque envie de shopping intense chez Sephora, puisque je me suis rendu compte qu’il me manquait un nombre incroyable de basiques! (ô drame, ô malheur. Nous parlerons de ce craquage plus tard…). Le problème, c’est que j’habite 14m2 et que la salle de bain est, euh comment dire… optimisée! Il a donc fallu que je trouve des idées… (CQFD). Je suis tombée sur cette vidéo qui m’a fait halluciner de NoemieMakeuptouch et sur celle de l’épatante maquilleuse québécoise Cynthia Dulude.

Je suis tombée profondément amoureuse des tutos de Cynthia (je vous conseille de suivre sa chaine youtube) et du coup je suis tombée sur cette vidéo qui a été une petite révélation pour moi!

 

 

De là, je pense que je devais avoir faim, je suis tombée sur ces vidéos de recettes en stopmotion faites par jeveuxetrebonne.com. Je suis tombée complètement amoureuse de l’esthétique et du travail accompli pour pouvoir réaliser ces vidéos!

 

Et pour ceux qui auront survécu à toutes ces vidéos et qui sont encore là, le tuto qui m’a le plus fait rigoler: le tuto du « comment se maquiller quand on est bourrée? »

 

(j’adore son air de lapin radioactif halluciné)

 

 

Alors, ça vous plait des sélections vidéo comme ça?

 

The day Before

image_zoom_new_81832

En cette période post Fashion week, parlons un peu mode. Parmi les DVD sur lesquels j’ai craqué récemment, il y’à les 2 coffrets de The Day Before de Loïc Prigent.  Le journaliste a décidé de suivre plusieurs créateurs durant les 36 heures qui précèdent leurs défilés. Le premier coffret se compose des reportages sur Sonia Rykiel, Fendi, Proenza Schouler et Jean-Paul Gaulthier, le second de ceux sur Alexander Wang, Jeremy Scott, Versace, Diane Von furstenberg et Nina Ricci. Quant à la troisième, dont je n’ai pas les DVD, mais que j’ai vu sur Arte lors de sa diffusion, elle ne se compose que de deux reportages: Isabel Marant et Lanvin.

Je trouve ça épatant de voir les différences d’organisation et le travail impressionnant effectué par les équipes de ces maisons. J’ai été bluffé de découvrir les grosses machines qui se cachent derrière Fendi, Versace et Sonia Rykiel. Epoustouflée par la personnalité et la créativité de Diane Von Furstenberg et de Jean Peul Gauthier. J’ai completement paniqué pour Proenza Schouler dont le manque d’organisation à la veille d’un moment décisif pour l’avenir de leur marque est effarant. La caméra de Loïc Prigent est toujours là pour capter les moments les plus insolites et improbables. Le montage, plein d’ironie et de tendresse, fait vraiment ressortir l’ambiance de ces moments si particuliers.

On ressort de ces reportages épuisés pour les créateurs et toutes leurs équipes (dont certains dorment dans des sacs de couchage par terre dans les ateliers), mais séduits par l’énergie mise en place pour créer ce qui, pour moi, s’apparente à une grosse création artistique éphémère.

Mon gros coup de coeur est quand même pour Isabel Marant qui, malgré son dos coincé la veille de son défilé (ce qui lui donne une merveilleuse démarche de cowboy), garde le sourire et fait preuve d’une sympathie sans égal à l’égard de toute son équipe.

 

En bref: à regarder impérativement, même si vous n’êtes pas séduits par l’univers de la mode!