polar à la sauce victorienne

41004410   Je crois que j’ai reçu ce livre il y’a plus de 5 ans, en cadeau avec d’autres romans. Cela fait donc un bout de temps qu’il végète sur mon étagère. Mais à force de lire du bien des romans d’Anne Perry, je me suis dit que ce serait peut-être une bonne idée de me plonger dedans.

L’étrangleur de Cater Street est un roman victorien dont le personnage principal est une jeune femme, Charlotte, curieuse et vive, qui vit au sein d’une famille bourgeoise pour laquelle le respect des bonnes mœurs est important. Pourtant, une série de jeunes femmes mortes étranglées par un fil à couper le fromage (moui, je sais…), va brusquement modifier tout l’entourage de celle-ci. D’autant plus que l’hypothèse des brigands est vite éloignée pour laisser place à celle, plus effrayante, du proche qui serait un assassin caché…

J’ai bien aimé l’atmosphère du livre, forcement puisque cette période me plait, mais j’ai trouvé qu’Anne Perry jouait beaucoup trop sur les poncifs habituels de ce type de romans. La jeune femme exaltée et indomptable, donc impossible à marier, me rappelle beaucoup les personnages de Jane Austen. Quand au récit policier, on peut dire qu’il est quasi nul dans ce livre, se résumant uniquement à des faits divers qui énerveraient un peu le voisinage. Quand au dénouement, 3 pages au maximum, il laisse sur sa faim. cependant, je ne décrirais pas ce livre comme ennuyeux ou déplaisant. J’ai apprécié le lire, je ne l’ai ni reposé, ni mis de coté, mais je n’en garderais pas de souvenir particulier.

 

Bref, à lire…si vous n’avez rien d’autre à faire…

pour passer un moment sympa…

homme-qui-revait-enterrer-son-passe L’autre jour, à la librairie, je suis tombée sur L’hommes qui rêvait d’enterrer son passé de Neil Cross. Il m’avait semblé avoir déjà lu une de vos critiques sur cet auteur et le résumé du libraire promettait de passer un bon moment donc zou!, je l’ai embarqué.

Nathan est encore un jeune homme lorsqu’à une fête, sous l’influence de drogues et d’alcools en tous genres, il couche avec une demoiselle sous les yeux d’un homme qui la tue mystérieusement. Les deux hommes enterrent alors le cadavre, se promettant de ne plus jamais en parler. Dès années plus tard, Bob, l’homme en question, frappe à la porte de Nathan qui a refait sa vie pour lui annoncer de mauvaises nouvelles…

J’avoue que je n’ai pas compris pourquoi ce livre avait été rangé dans la catégorie policier. Il y’a certes un meurtre et des policiers impliqués, mais ce livre parle plutôt des scrupules de Nathan. Il me rappelle aussi furieusement un roman de Douglas Kennedy… J’ai trouvé la première partie, racontée par un narrateur extérieur, racontant de manière linéaire la vie de Nathan assez longue. Seule la fin m’a réellement intéressée, principalement pour le personnage de Bob. Certains passages sont assez légers et c’est bien dommage! La psychologie des personnages n’est pas vraiment décrite non plus…

 

En bref, c’est un roman sympa à lire si vous souhaitez passez un chouette moment. Mais gardez-le pour le train ou la plage si vous souhaitez lire quelque chose de captivant!